Magnaca voulait absolument coudre deux de ces fameux et si jolis gilets de berger dits gilets "moumoute" pour ces miochons. Elle trouvait ces gilets trop choux, et bien chauds pour l'hiver pyrénéen qu'il faudrait bientôt affronter dans 6 mois.

Un teddy okeo tex, des doublures en Mitsy et Adelajda de chez Bulle de Gum, un famous patron gratuit de C'est dimanche, et elle se jeta dans l'aventure.

Mais le teddy en mouton n'est pas un vulgaire teddy à poils ras en fibres synthétiques. C'est de la laine voyez-vous et il est très poilu. Il n'aime pas la géométrie. Il se gaussa des lignes et des 0,75 cm de marge de couture de Magnaca. Il transforma les courbes en vagues et répandit ses poils en un épais brouillard qui masquait les coutures.

Il ricanait le bougre. Magnaca le reconnut alors, ce n'était pas non, un vulgaire mouton bêlant et mâchouillant son herbe peinard dans sa montagne qui avait fourni cette toison c'était l'affreux Mégamout.

Ils s'affrontèrent en combat singulier. Magnaca armée de sa mac et Mégamout dissimulé dans le nuage de ses poils de plus de 10mm.

Paf! Pif! Boum! Bam!

A la fin du premier gilet, Mégamout avait clairement l'avantage. Fini l'exactitude géométrique mais le résultat était quand même super chou.       IMG_7417

(Et symétrique malgré la déformation de la photographie). Magnaca voulait prendre sa revanche pour le second gilet, elle dégaina ses petits ciseaux pointus et tondit les tentacules de Megamout de 5mm sur les marges.

La bête se laissa enfin coudre. Les lignes et les courbes exactes avaient gagné.             

IMG_7410

Le second gilet, merveille d'exactitude géométrique était aussi joli que le premier, merveille d'imprécision moumoutesque. Ni plus joli, ni moins joli. L'oeil de Magnaca ne pouvait distinguer la différence.

 

DAMNED!