shorts-110

shorts-106

shorts-095

shorts-087

shorts-009

shorts-079

shorts-025

shorts-038

shorts-083

shorts-090

Bermuda L du Happy Homemade vol.2, coupé en 130 cm dans un tissu américain trouvé l'année dernière sur Etsy, passepoil fluo.

 

 

shorts-145

shorts-147

shorts-148

shorts-149

Short à revers J du Happy homemade vol.5, coupé en 110 cm dans un tissu rowan et des chutes de Nani Iro, croquet gold.

Mais voilà ma fille doit être potelée, car bien que ne faisant pas 110 cm, pas moyen de l'enfiler. Et recoupé depuis en 120, c'est encore ajusté. Donc il me reste le 130cm à essayer. Ou les japonais n'ont pas du tout de fesses, ou il y a une erreur sur la planche. J'espère que les autres modèles seront mieux coupés.

Pour l'accompagner, j'ai tenté un petit haut rectangle froncé, là aussi, aussi étroit que ceux de Kylie Minogue.

Alors voilà je vous propose de gagner ce short et ce haut qui doivent faire du 2/3ans pour être à l'aise. Postez un petit commentaire en m'indiquant le post que vous avez préféré sur ce blog, partagez-le sur facebook et hop! Ma fille tirera de sa blanche main la gagnante du petit ensemble.

Je me propose d'offrir une petite surprise à deux autres participantes, toujours choisies par la main innocente.

 

Il y a un petit moment j'ai été taguée sur le blog de Nénettes et cie, alors voilà je réponds mais je ne ferai pas rebondir la balle:

 

1/Quel est ton métier?

Je suis prof des écoles! Hé oui! Encore une.

 

2/Comment as-tu eu l'envie de te mettre à la couture?

J'ai eu envie d'une robe de princesse pour l'anniversaire de ma fille qui ne soit ni hors de prix ni en plastique made in Bangladesh. Plus jeune je me suis coupée et assemblée des déguisements.

 

3/Qu'aurais-tu envie de changer dans ta vie?

Beaucoup de choses et rien. Quelques grosses embûches dans mon parcours que j'aimerais faire disparaître... Je regrette aussi de ne pas m'être écoutée plus tôt, ce qui m'aurait permis de suivre une voix plus créative plus tôt. Et puis en fait rien c'est comme ça.

 

4/Ville ou campagne?

Campagne à la ville.

 

5/D'où vient le nom de ton blog?

De l'expression que ma fille utilisait pour désigner les épingles, des "piques".

 

6/Où achètes-tu tes tissus ?

Sur Etsy, américain, japonais ou soie, on trouve tout.

 

7/Comment es-tu équipée pour la couture?

J'ai une brother 40 je ne sais plus quoi, correcte mais pas super pro. Heureusement j'ai un stock de papier de cuisson pour les passages délicats. Je cherche une surjetteuse.

 

8/Quel est ton dessert préféré?

La glace à la mangue accompagnée de chocolat.

 

9/Regardes-tu beaucoup la télé?

Je suis séries vore. Je regarde beaucoup de séries sur le net. Le chef d'oeuvre absolu du genre pour moi: True detective. Oui parce que mes hobbits préférés sont la couture et le polar.

 

10/Es tu accro au portable?

Non, point du tout. C'est plutôt la tablette mon vice.

 

11/Fais tu des tableaux d'inspiration sur Pinterest?

Oui je l'utilise beaucoup, je l'utilise comme un moteur de recherche plus efficace que G**gle.

 

Pour les 11 choses sur moi, je vais condenser.

J'ai une idée qui me trotte dans la tête depuis un moment. Je vois beaucoup de filles se lancer en auto-entrepreneuses chacune de leur côté, moi aussi j'ai tenté, même si je connais très bien les contraintes liées à l'entreprenariat en France (fille et épouse d'entrepreneurs), contraintes parce qu'on est seul et que la tâche est énorme, et aussi contraintes fiscales qui défavorisent largement les petites entreprises.

Je vois tous les jours le talent incroyable de beaucoup sur la blogosphère, et je trouve ça dommage que chacune se lance, alors qu'on pourrait se lancer à plusieurs, dans une scop pourquoi pas. Une entreprise où chacune aurait sa voie, et où le nombre de couturières permettrait de nous rendre "compétitives" sur le marché de la mode enfantine.

On pourrait demander des droits sur certains patrons...

On pourrait mettre en avant le made in France, et le homemade...

On pourrait créer des emplois adaptés à nos vies de mamans dans la coopération, à l'heure où beaucoup rament, plutôt que de continuer dans le système chacun contre tous...

Donc je lance ici une bouteille à la mer. Je cherche des couturières qui aimeraient se lancer dans une aventure collective à moyen terme car la tâche est importante. J'habite la région de Toulouse mais maintenant avec le net la distance n'est plus la même. Je suis certaine que regroupées, on peut beaucoup, il y a sans doute des gestionnaires, des comptables, des acheteuses pro, des créatrices, des stylistes, des photographes etc... et une multitudes de filles bourrées de talents et de compétences sur la blogosphère qui pourraient modifier un peu le marché du textile en France. 

On pourrait arrêter d'acheter des vêtements fabriquer par des esclaves pour acheter ceux de femmes qui font ça par passion, et en même temps permettre à des personnes de vivre mieux plutôt que d'enrichir les industriels du textiles.

Cette idée, si elle vous tente, contactez-moi.

Et mieux, si vous voulez, vous pouvez me la voler. :)

Parce que finalement, moche comme il est, je n'abandonnerai pas l'espoir de le changer un tout petit peu, en mieux, ce monde.

Amicalement,

Catherine.